D’Edmonton à Abbotsford (juste en dehors de Vancouver)

Article par André

https://www.polarsteps.com/FamilleAGIL/2196249-les-voyages-de-la-famille-agil

« Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!!! »

-Loïc lorsque nous descendions les côtes dans les rocheuses.

Je dois dire que j’attendais depuis un bail l’Ouest, grand O, les interminables champs de canola des Prairies ayant quelque-peu engourdis mes sens, mais surtout mon sens de l’aventure. Ce fut un délicat travail d’équilibre de garder les enfants divertis et mobiles tout en réussissant à parcourir de grandes étendues de… eh bien de rien! À partir d’Edmonton, le tout a été bien plus facile puisqu’il y avait soudainement des choses à voir et à faire!

Justement, en parlant d’Edmonton, j’avais envie de sauter la ville mais Geneviève tenait vraiment à aller au (maintenant détrôné) plus grand centre d’achats du monde. Nous y avons passés quelques heures à marcher et certes, c’est grand, et un véritable temple dédié à la consommation, mais en bout de ligne ce n’était pas trop pour nous. Cela étant dit, je dois admettre qu’il aurait été impardonnable de passer par Edmonton sans s’arrêter au West Edmonton Mall. Nous avons ensuite mis le cap au sud pour voir deux musées bien bien différents l’un de l’autre.

Je tenais mordicus à ce qu’on passe par Drumheller pour aller au Royal Tyrell, dont la spécialité est… les dinosaures! Geneviève a eu beaucoup de temps libre lors de notre traversée de la mer de maïs centrale canadienne a lue un article parlant du Gopher Hole Museum, un endroit qui empaille des chiens de prairie et confectionne des dioramas cocasses pour les exposer. Ma chère conjointe, qui est notre chef navigatrice, a structurée notre itinéraire afin de pouvoir y passer en route vers le musée des dinosaures. Les enfants on adorés!

Ensuite, enfin arrivés à Drumheller, quel soulagement de trouver enfin un peu de topographie. Surtout après les praires où tout est plat(te), et vide, . Quelle fut notre surprise de tomber (pardonnez le calembour) sur le Horse Thief Canyon qui semble sorti tout droit d’un film Western américain. Pour ma part je dois ajouter que c’était un véritable soulagement de trouver un endroit où l’on ne voit pas venir les voitures en sens inverse pendant une heure sur l’autoroute.

Les enfants (Isaac, Loïc et moi-même!) ont, encore une fois, fort appréciés l’expérience. Isaac avait reçu il y a deux ans un oeuf de dinosaure pour Noël. Après l’avoir placé dans l’eau, un bébé stégosaure avait éclos. Depuis ce temps il cherche sa maman. À peine arrivés à Drumheller Isaac a repéré une statue de stégosaure. Il est allé fouiller dans sa boîte à jouets jusqu’à ce qu’il trouve le bébé dinosaure, il l’a ensuite déposé sur sa « mère » et lui a dit adieu!

Ensuite un petit repos bien mérité à Calgary avant de mettre le cap vers le Lac Louise.

Nous sommes bien heureux de nous être arrêtés au célèbre et très turquoise Lac Louise car, tout comme le West Edmonton Mall, il serait impardonnable de ne pas s’y arrêter. Toutefois, l’expérience de la journée a laissé un goût quelque peu amer dans nos bouches. Ce que le belle photo ci-haut ne montre pas ce sont les hordes de touristes se baladant, cellulaire à la main, en pleine conversation facetime. Vous ne voyez pas non-plus les filles Instagram en habits yoga faisant les mille et une poses pour un photographe en avec leur selfie sticks. Bref, oui, c’est beau. Mais ce n’est plus vraiment un lieu calme et serein, d’autant plus qu’il nous a fallu stationner à 15 minutes du lac et prendre une navette payante pour y accéder.

Le sentier de marche le long du Lac Louise

C’est donc un peu déçus que nous avons résumer notre route vers le nord, en direction de Jasper. Nous avions l’intention de nous arrêter dans le coin du Columbia Icefield et Geneviève a passée le plus clair de son temps à regarder par la fenêtre dans le but de voir de la faune locale. Ses efforts ne furent pas sans porter fruit: un ours noir et plusieurs chèvres.

Bêêêêêêê!

La route que nous avons suivi, la Icefields Parkway, est sans aucun doute la route la plus scénique que nous ayons eu le plaisir de suivre jusqu’à présent. À tous les virages il y avait des vues panoramiques à couper le souffle avec d’immenses montagnes bordées de lacs et rivières turquoises.

L’un des innombrables lacs turquoises le long de la Icefields Parkway

C’est le long de cette route que j’ai vu devant nous un VR que je reconnaissais! Nous avions fait plusieurs rencontres à Québec lors d’une réunion de gens voulant voyager sur les routes de l’amérique. L’un des couples à qui nous avions parlé, P-A et Madeleine (http://toietmoienvadrouille.com/en/ ) ont un Tioga bien distinct et aisément reconnaissable. Je me suis rangé dans le but de leur laisser une petite note leur laissant savoir où nous avions l’intention de camper ce soir là (car ils étaient de toute évidence partis prendre une marche). C’est au même moment que nous nous apprêtions à quitter qu’ils revinrent de leur balade et nous avons rapidement organisés une petite randonnée et soirée impromptue aux Columbia Icefields.

Pumbaa pré-baptème stationné au Columbia Ice Fields
Une petite balade jusqu’à la base du glacier. C’est aussi la meilleure photo de P-A et Madeleine, malheurement!

Le lendemain nous avons fait un petit saut à Jasper pour une belle randonnée en montagne puis Geneviève a trouvée sur iOverlander (l’application que nous utilisons pour trouver du camping gratuit) un lieu tout juste à la sortie du parc où nous pensions pouvoir rester quelques jours pour nous reposer. Eh bien nous y avons séjournés 4 nuits!

Une randonnée en famille tout près de Jasper

L’endroit est une ancienne scierie et les locaux s’en servent régulièrement comme lieu de camping. Quelle fut notre surprise lors de la deuxième journée lorsque P-A et Madeleine se stationnèrent à nos côtés. Après notre rencontre fortuite nous avons pris le cap vers l’Ouest et eux vers l’Est. En cours de route ils ont changés d’idée par pur hasard se sont arrêtés au même endroit que nous! Ici nous avons pu faire notre lavage, faire des feux à tous les soirs et prendre le temps de cuisiner des egg rolls maison (merci Geneviève).

Notre route vers le sud continua ensuite et, honnêtement, nous ne savions pas trop à quoi nous attendre. La prochaine destination majeure que nous voulions atteindre était Kelowna mais en passant par la petite ville de Barriere, nous avons vus une affiche intriguante: Rodeo today.

Un Rodéo? Il fallait aller voir.

Yeehaw!

Cowboys? Check. Taureaux? Check. Chevaux? Check. Lassos? Check. Course de tracteurs de jardin modifiés? Check. Ouep, c’était bel et bien un Rodéo. Nous avons décidés d’y passer la journée car combien de fois a-t-on la chance de voir un véritable rodéo western dans sa vie?

S’ensuivent Kamloops, au paysage digne d’une BD de Lucky Luke puis la charmante Kelowna avec sa météo plaisante, son centre ville charmeur, ses plages invitantes, d’innombrables pistes de randonnée et de vélo et ses fermes fruitières surabondantes. Le temps étant limité, nous avons optés pour la plage et le vélo en montagne sur une ancienne voie ferrée. Quelle surprise inattendue!

Ah oui, j’allais oublier. Nous avons terminés notre séjour à Kelowna en allant cueillir des fruits. Nous rêvions depuis longtemps des pêches énormes et juteuses de la vallée de l’Okanagan mais il était impératif de les cueillir nous-mêmes! On nous avait informés que les kiosques permettant l’autocueillette se faisaient rare en raison des touristes qui mangeaient tous les fruits sans les payer! Nous avons néanmoins réussis à trouver l’un des derniers endroit affichant U-PICK et en avons profités.

Le ventre plein de pêches et de poires, il nous fallait quelque-chose pour nous aider à digérer. Les Harrisson Hot Springs étaient justement sur notre route (ok, peut-être que c’était un petit détour). Un petit bain chaud nous a fait beaucoup de bien et donné l’énergie nécessaire pour continuer notre voyage. C’est ici que nous avons pris la décision d’éviter Vancouver et d’aller directement vers Seattle, en traversant la frontière tout près d’Abbotsford. Pourquoi sauter Vancouver? Tout simplement parce que nous avions déjà visité la ville et que notre objectif réel demeure l’amérique latine.

Nous avons traversés la frontière américaine le 7 septembre et venons tout juste de visiter la splendide ville émeraude (Seattle). Définitivement une ville à ajouter à ma liste des endroits où j’aimerais possiblement vivre. Toutefois, nous vous réservons les détails pour notre prochain article qui parlera sans doute de la première partie de notre voyage le long de la côte ouest américaine.

A plus tard les amis!

Une réflexion sur “D’Edmonton à Abbotsford (juste en dehors de Vancouver)

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s