Washington et l’Oregon: notre rencontre avec le Pacifique

-Geneviève-

Seattle fut la première grande ville que nous avons rencontrée aux États-Unis. Nous y avons visité le très connu Pike market, un énorme marché longeant le bord de l’eau. Nous y avons aussi découvert le premier Starbucks et une ruelle couverte de gommes balounes!

Nous avons ensuite fait cap sur Portland une ville de « hipsters ». Parmi nos plus belles découvertes il y a eu le plus petit parc du monde (haha). Nous avons aussi fait un arrêt dans un wonderland (cinéma à 3$ et arcades à 15 cents). Nous avons terminé notre soirée avec un tour de train aérien.

Avec un prix d’entrée pour l’Oregon zoo à 9$ le 2e mardi du mois, il était difficile de dire non. La journée fut mémorable. Voyez par vous même.

Nous avions besoin de grand air alors nous avons pris le chemin de la Pacific highway. WOW! Une vue à couper le souffle. Dès notre premier arrêt dans un turnout nous avons pu admirer une dizaine de baleines grises. C’est dans ce même petit turnout que nous avons rencontré Mel et Carlo des voyageurs avec qui nous avons passé une admirable soirée près des baleines. Nous reverrons Carlo sous peu puisqu’il nous a invité à aller pêcher près de chez lui à Mammouth lake.

Dans une petite ville qui à suivit (Harrisburg) sur une baie nous avons pu admirer des lions de mer se disputer une place de choix pour se faire dorer au soleil.

placeholder://

Puis nous avons vu des gens pêcher le crabe. Il fallait essayer! Nous nous sommes alors procurés un filet et des cuisses de dinde (oui de la dinde). Nous avons cherché l’endroit parfait et il y en avait plusieurs.

Alors pour pêcher il faut attacher l’appât au fond du filet (dinde,poulet,poisson) et le lancer au bout du quai sur n’importe quelle baie longeant l’océan. 5 minutes plus tard on le remonte et on ressort une dizaine de crabes. Les rouges sont une espèce invasive alors on les gardes et les bruns on garde seulement les mâles de 5 3/4 pouce.

C’est dans la même baie que l’on cueille les palourdes. À marée basse, il faut seulement creuser le sable pour les extraires. Nos enfants creusent des trous partout depuis ce jour là.

Le soir suivant, alors que nous pensions avoir trouvé un stationnement sur la plage, nous avons fait la rencontre de Lars et Charlotte qui nous ont fait constater que si nous y restions nous allions avoir les pieds dans l’eau à 1:00 du matin. Peu importe puisque nous avions fait une belle rencontre. Nous nous reverrons probablement souvent puisque notre trajet est le même jusqu’en Argentine.

J’adore l’odeur de la mer, le son des vagues, les phoques qui se font la course dans les baies, ce sentiment d’immensité quand on regarde au loin.

La côte pacifique des États-Unis nous aura permis de faire la rencontre d’une riche vie marine.

Nous lui disons au revoir pour aller explorer les arbres géants et les grandes villes du sud. Nous vous en parlerons dans le prochain article.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s