Le Projet

Objectif: Patagonie

Ouep. La Patagonie. La pointe la plus septentrionale des Amériques. Pourquoi pas? Autant rêver grand!

Mais d’où tenez-vous cette folle idée?

Ce n’est pas d’hier que notre famille cherche l’aventure. Avant la naissance de nos enfants, nous avons réalisé l’un des rêves de Geneviève: travailler dans le Grand Nord. André, toujours partant pour une projet un peu fou, pris une année sabbatique de son travail et s’exila avec Geneviève dans une communauté isolée du Nunavik: Quaqtaq.

André, Geneviève, Pogo et Sophia à Quaqtaq

L’expérience fut unique, enrichissante et trop courte: c’est ici qu’Isaac fut conçu (d’où son deuxième prénom: Aqikki) et les conditions étant difficiles dans la communauté Inuit, nous avons quitté le village après une seule année. Nous aurions bien aimé y demeurer un peu plus longtemps. L’idée d’y retourner un jour n’est pas encore morte! Entre temps, nous vous invitons à lire une partie de nos aventures dans le village sur notre ancien blogue.

À noter que c’est à Quaqtaq qu’a été semé l’idée d’explorer le monde en famille sur un voilier. Tout le crédit doit être accordé à une brave famille qui a naviguée ensemble de 2009 à 2013 et dont le blogue a été suivi avec ardeur par André.

Ensuite il y a eu de nombreuses autres aventures comme une escapade au Costa Rica, l’achat d’un petit voilier pour tester l’idée de naviguer en famille (bonne idée, mais à remettre à quand les enfants seront plus grands et plus responsables), un mois en famille au Yucatàn, l’achat d’un Motorisé pour tester l’idée de vivre sur la route, l’achat d’un Camion d’expédition (Clifford), la mise en vente d’un camion d’expédition (voir la section CLIFFORD pour plus de détails), et enfin, notre départ pour la Patagonie!

Quel est votre itinéraire?

On ne le sait pas trop. Nous savons où nous commençons car nous y vivons présentement: Gatineau. Nous savons où nous aimerions nous rendre: La Patagonie.

Toutefois, nul ne peu savoir ce qui nous attend. Nous avons l’intention de nous rendre sur la côte ouest du Canada sans trop s’attarder dans le milieu. Ensuite, nous piquerons vers le sud et nous laisserons porter par le vent.

Geneviève aime bien dire deux choses:

1. Peut-être que nos pieds s’accrocheront quelque-part.

2. Une fois rendus en Patagonie, nous pourrions continuer notre voyage en voilier plutôt qu’en VR.

Alors qui sait comment ce voyage se déroulera? L’important c’est qu’on le vive ensemble.